Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Et si ça ne marchait pas / n'avait pas marché ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bonjour !

Plaçons un contexte. Vous avez ouvert votre chaîne YouTube. Bien content du résultat des vidéos que vous produisez et que vous y importez, vous décidez de continuer l'aventure et de réaliser d'autres vidéos. Vous venez donc tout banalement de vous lancer sur YouTube.
Maintenant, entrons dans une phase d'anticipation ... personne ne vient voir vos vidéos. Tout du moins, votre chaîne stagne avec un très petit nombre d'abonnés (une dizaine par exemple), et chacune de vos nouvelles vidéos ne brille pas par son compteur de vues, peinant à dépasser les deux chiffres.

Contexte inverse, vous êtes lancé sur YouTube depuis un petit moment, vos vidéos vous plaisent, et vous avez trouvé votre public, la popularité de votre chaîne monte à son rythme.
Et nous explorerons alors l'hypothèse inverse, un passé alternatif dans lequel votre chaîne n'aurait pas eu cette popularité, et où vos vidéos n'auraient pas culminé 1% des vues que vous avez aujourd'hui.

Dans les deux cas, le scénario est établi : vous concevez des vidéos qui vous plaisent, et vous disposez d'une chaîne YouTube qui ne trouve pas de public. Mauvais référencement, pas de partages ... dans ce sujet, on ne reviendra pas sur les causes, mais sur les conséquences qui font que quasi personne ne voit vos vidéos.

Et alors, on fait quoi ?

Pessimiste, vous dites-vous que votre chaîne stagnera éternellement ? Malgré le travail que vous apportez sur vos vidéos, est-ce que cela en vaut autant la peine si personne n'est là pour en voir le résultat ?
Optimiste, gardez-vous à l'esprit qu'un déclic peut survenir ? Pensez-vous que le référencement ou le partage parviendront à vous sortir de cette situation ?

Si ce sort arrivait à votre propre chaîne (qui n'a que peu de vues ou d'abonnés), que celle-ci ne trouvait jamais son public, que feriez-vous ?
Si ce sort était arrivé à votre propre chaîne (qui est populaire aujourd'hui), que vous n'ayez jamais trouvé assez de gens pour vous suivre, qu'auriez-vous fait ?

Si vous subissiez ce sort, qu'invoqueriez-vous comme argumentaire pour cesser votre activité sur YouTube et contredire les optimistes ?
Si vous aviez subi ce sort, quels conseils donneriez-vous pour encourager les moins connus à continuer et à ne pas sombrer dans le pessimisme ?

Et dans le fond, toutes ces questions ont-elles un sens ? Faut-il se placer dans un camp ? Qu'importe les chiffres, tant que vos vidéos vous plaisent ?

Ce sera donc le sujet de ce topic, et si ça ne marchait pas / n'avait pas marché, que feriez-vous, qu'auriez-vous fait ?

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

J'ouvre donc avec mon exemple personnel sur une réponse simple. Ma chaîne est restée à environ dix abonnés pendant un an, et des vidéos quasi invisibles donc. Puis j'ai eu un coup de bol en rejoignant Spatule Force dont les partages m'ont permis de sortir un peu de cette invisibilité, et je leur en serai éternellement reconnaissant.
Cette année quasi sans abonnés me fait donc relativiser tous les chiffres que YouTube me présente. Je songe aux milliers de chaînes YouTube qui produisent un bien meilleur contenu que moi et qui ont pourtant aujourd'hui dix abonnés, et j'estime ne pas être à plaindre.

Repenser à ses débuts sans visibilité sur YouTube aide pas mal à prendre du recul et à dédramatiser n'importe quelle situation (surtout si comme moi, vous parvenez à gagner 18 abonnés en 28 jours et à en perdre 19 la même période, quand j'ai vu le "28 derniers jours : -1 abonné", j'ai bien ri What a Face ). Je repense à l'époque où je fêtais le dépassement des 10 vues pour mes vidéos, et je vois qu'aujourd'hui, la plupart de mes vidéos sont visionnées par au moins 100 personnes dans la journée, et mine de rien, c'est déjà beaucoup.

Et si j'étais resté à 10 abonnés, que je n'avais pas eu Spatule Force ? ... difficile à dire. C'est facile de se dire "Qu'importe le nombre, à moi ça me plaît.", je mets difficilement de côté la visibilité, surtout que je n'ai pas cessé d'améliorer mes vidéos au fil du temps, et donc le temps passé à les travailler.
Est-ce que cela vaut vraiment le coup de passer des dizaines d'heures sur un banc de montage pour aussi peu de vues ? N'était-il pas plus apaisant de se poser devant un bon jeu vidéo ou une bonne BD, activités bien moins exigeantes ? La flemme aidant, je pense que je me serais laissé tenter à terme.

Et vous ?


_________________

Clique sur moi, j'ai des pin's !
Voir le profil de l'utilisateur http://georgeslasaucisse.fr/
J'adore savoir ce qui se passe dans la tête des créateurs, alors j'espère que ce topic aura une belle vie *-*

C'est parti pour un petit témoignage !
Je suis resté "invisible" pendant environ 6 mois, c'est à dire qu'une de mes vidéos faisait des vues (par la magie du référencement), mais les autres plafonnaient très vite (dans les 200 vues maximum si vous voulez des chiffres précis) et le nombre d'abonnés n'augmentait quasiment pas (je suis arrivé à presque 50 abonnés en 6 mois), et là il y a deux mois j'ai changé de concept, on m'a partagé, je suis passé sur wizgamerz, et maintenant j'ai une audience qui grandit toute seule (la belle vie quoi).

Honnêtement, si j'avais continué à faire les mêmes vidéos que je faisais à mes débuts, la chaîne n'aurait jamais décollé. Parce que le déclic a eu lieu, une vidéo faisait des vues (dans ces 6 mois, elle a fait pas loin de 10.000 vues), mais les gens ne suivaient pas, ils ne regardaient pas les autres.
Autant dire que ça me déprimait un peu, mais j'étais dans une optique type "je vais faire d'autres vidéos, la prochaine sera celle qui me fera connaître, c'est sûr !" et ça a mis du temps mais ça a fini par marcher en fait.
Le conseil que je donnerais à ceux qui sont dans cette situation, ce serait de partager leurs vidéos partout où ça a du sens de les partager (parce que même si à un moment les gens se mettent à le faire pour nous, au début il faut le faire soi-même si on veut avoir des vues et des retours) et surtout d'expérimenter à fond, parce que ça permet de s'entraîner, et surtout de prendre du recul sur ce qu'on fait (ce qui est un avantage non négligeable).

Si j'étais toujours dans la même situation d'"invisibilité", je sais pas si j'aurais déjà abandonné, mais en tout cas je serais sur le point de le faire et de me dire "fuck it je retourne à la BD", ça c'est sûr.
"Bonjour, je suis quelqu'un d'optimiste"

Voir le profil de l'utilisateur

Dave Sheik

avatar
Anime des masterclass sur Paint
Pour moi la création est avant tout un kiff. Ca fait 8 ans que je fais de la musique, ça n'a jamais décollé mais tant pis, c'est le kiff. Les vidéos c'est pareil. J'aurai sûrement créé d'autres concepts plus vites, vu qu'il n'y aurait pas d'audience attachée au concept en premier lieu, mais j'aurai continué à tester des trucs. Là vu que ça a un peu prit j'ai continué sur ma lancée de base mais j'vais continuer à bricoler et expérimenter à droite à gauche. Parce que le trip premier pour moi, c'est la création bounce.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/histoirebreve
Venant du podcast audio ou les audiences n'ont rien à voir et ou ne buzz de toute façon pas, les chiffres ne m'inquiètent pas tant que ça. Par contre, j'aime savoir que nos vidéos sont utiles, l'anthropologie c'est super niche et ce qui est important pour moi, c'est de toucher tous ceux à qui ça peut être utile.
Après, les chiffres c'est compliqué, je sais qu'il y a des titres et des sujets qui pourraient être vendeurs, mais on avait pas envie d'aller dans ces directions, en tout cas au début. Le meilleur interview (à mon avis) qu'on ai fait, c'est 2h20 de discussion avec un anthropologue qui a étudié les sans-abris à Paris. Ca fera pas plusieurs centaines de vues (malheureusement), mais j'en suis fier, parce que c'est du contenu de très bonne qualité (et unique).
Sinon, je sais pas trop comment définir si on est bon ou pas niveau chiffres, à partir du moment ou j'ai plusieurs centaines de personnes qui écoutent ou regardent, c'est suffisant pour me donner envie de continuer. Même si j'aimerai avoir plus bien sur, je trouve que ce qu'on fait a du sens et a un rôle à jouer, plus on touche du monde, plus ça fait de sens.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.anthropodcast.fr
Mon frere et moi c'est un peu comme Dave, on a toujours eu besoin de créer. Mais concernant les vidéos, si ca n'avait pas prit ont aurait arrêté, c'est trop d'investissement. Perso, j'aurais continué à écrire sur le ciné sur Krinein et sens critique, et sur la BD sur du9.org (ce dont je suis le plus fier, tant le niveau d'exigence y est élevé). Mon frère aurait continué la musique (ce qu'il fait, mais dans une moindre mesure).
Après notre chaîne n'a pas un nombre d'abonné halluscinant : on vient a peine de dépassé les 2000... en 1 an et demi ! Ce qui est bien, on est content, surtout que ca progresse dans le bon sens (plus d'abonnés/jours). Mais on sait qu'on s'adresse plutôt à un public de cinéphile averti, ce qui restreint l'audience. Mais ça, on ne fera jamais de vidéo "pour faire du buzz", on fera juste ce qui nous intéresse de faire. Du coup on se remet régulièrement en cause, cette rentrée on a décidé d'apporter une plue-value à nos vidéos, sans changer grand chose aux formats qu'on aime bien (et qu'on peut difficilement faire évoluer compte tenues de nos vies respectives), on a revu le design et amélioré la lisibilité de nos playlists... En espérant que ça plaise.
Je pense donc que rester à une 10aine d'abonnés après plus d'un an de youtube avec une qualité qu'on estime bonne, c'est pas normal. Y a un truc qui cloche. Dans les vidéos, leurs sujets et peut-etre même dans la 'promo" qu'on en fait (référencement, partage, activité sur les réseaux sociaux ou forums/sites sur les sujet qu'on aborde...)


_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Salut à tous ! c'est vraiment passionnant de vous lire. Pour ma part, le contenu que je propose est aussi un truc de niche : tout le monde aime les jeux vidéo mais peu sont prêts à investir du temps dans leur étude j'ai l'impression. Je vais bientôt arriver à 700 abonnés. Ma chaine est toute petite mais le plus important pour moi, c'est vraiment de donner du sens au contenu que je propose. Je rédige beaucoup et je tourne quand je suis vraiment satisfait. D'ailleurs, tout ce qui ne finit pas en vidéo finit au moins en article sur mon blog perso.

J'ai aussi quelques axiomes que je me remémore souvent pour me rappeler mes objectifs :
1. je ne serai pas DocSeven ou Bruce Benamran
2. Je ne serai pas Pewdiepie
3. Je ne souhaite pas proposer du contenu facile d'accès (pas de vidéo gaming par exemple)
4. Je ne ferai pas de youtube mon métier principal (c'est quand même précaire non ?)

Après, j'avoue avoir utilisé ma chaîne pour me donner une visibilité sur ma branche de métier (l'ingénierie pédagogique) et cela a fonctionné puisque j'ai récemment été recruté Wink

Enfin, j'ai plein de projets autres que les vidéos (photos, sérigraphies, écriture d'un livre, etc.) qui demandent énormément de temps. je nourris aussi plusieurs projets politiques dont la création d'une association/observatoire du JV...

J'aime bien me rappeler que le premier public de mes vidéos, c'est moi-même : je produis un contenu qui me plait et pour l'instant, cela me suffit amplement. J'aime bien aussi contraster le "besoin de reconnaissance" par la question : "quel public souhaite-on être reconnu ? Par des experts ? Des ados de 11-16 ans ?" Si je n'avais que 10 abonnés sur ma chaîne mais qu'il s'agissait de dix ministres ou experts mondialement reconnus, tu peux être sur que OSEF DES CHIFFFFFFRRRREEEESSS Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur http://estebanginer.com
C'est une très bonne question, et j'y réfléchis énormément. Pour moi, elle n'est pas dissociable de la question "pourquoi faites-vous des vidéos ?" et, bien que je n'ai pas encore de chaîne youtube, je réfléchis sur mes motivations et je doute. Beaucoup.

En ce qui me concerne, je crois que je veux être reconnu pour ce que je fais et rencontrer des gens. Je n'aimerais pas être un youtuber populaire, non non ! Mais juste avoir de la reconnaissance et être apprécié pour mon travail, suffisamment pour regrouper les gens qui aiment la connaissance. En ça, la vidéothèque d'Alexandrie, c'est un peu ce que je recherchais sur internet, et maintenant que ça existe je veux y participer et apporter ma pierre à l'édifice.

Je suis ravagé par l'idée que mon projet puisse reposer sur mon désir d'existence égocentrique, et je me demande à quel point je suis hypocrite avec moi-même quand je pense faire des vidéos "pour les autres", ou "pour transmettre du savoir". Même cette idée là, "transmettre du savoir", est une position de péteux : celle où j'aurais la connaissance et les autres non. J'ai bien sûr quelques connaissances, mais elles me permettent avant tout de douter de ce que je sais. Elles m'ont forgée une vision du monde, proche de la zététique et du métamodèle, mais j'ai en même temps tellement peur de dire une bourde que ça me paralyse. J'ai la trouille et je veux le faire pour tenter le coup.

Si ça ne marche pas (et il faudrait que je me définisse ce qu'est "marcher", dans mes attentes), je me consolerais très certainement en me disant que j'aurais appris à faire de la vidéo. Mais quand je ferme les yeux, j'ai des fantasmes où je discute avec tous ces gens qui m'impressionnent aujourd'hui; Tronche en Biais, Psylab, Psynect et bien d'autres, et je m'en veux d'imaginer ces choses qui ne dépendent pas de moi.

Je veux avoir une démarche honnête. Mais, si ça marche, j'ai peur de la manière dont je pourrais réagir. Je sais par contre que si ça ne marche pas, je ne persisterais peut-être pas longtemps. Je passerais à autre chose.



Dernière édition par koten le Dim 11 Oct - 14:53, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
wow ca devient un canapé de psy ici
(mais c'est bien !)


_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Je ne sais pas dans quel cas de figure je suis, je n'ai pas une 10aine d'abonnés, mais je n'en ai pas 10000 non plus.
Je peux tout de même réfléchir à la question de base.
Forcément quand on fait des vidéos destinées à un public (pas le repas chez mémé Jacqueline, filmé pour montrer à la famille ou le bébé chat qui... ah si, le bébé chat, si), bref, quand on prend du temps à faire des vidéos (réfléchir, créer, écrire, lire, préparer, tourner, montrer, uploader, partager) c'est bien avec l'intention de partager, au départ. Personnellement, j'avais 2 buts :
Refaire sur un support plus porteur ce que je faisais sur le blog (qui n'était plus lu) : parler de mes lectures pour : les partager et m'en souvenir plus tard (j'ai une sacrée mémoire de poisson rouge).

Je ne sais pas dans quel cas de figure je suis, je n'ai pas une 10aine d'abonnés, mais je n'en ai pas 10000 non plus... Ah non... vous voyez, poisson rouge je vous dis. J'en étais où ?

Quand j'ai commencé à savoir mieux me dépatouiller avec les logiciels, etc. j'ai vu que les possibilités s'ouvraient à moi, et ça a été le kiff de pouvoir créer des trucs. Là je rejoins fortement Dave là-dessus. Si j'avais voulu faire une chaîne "tendance", j'aurais fait des trucs qu'il ne me plaisait pas de faire et qui existaient déjà partout sur Youtube (Booktube) : tag, questionnaires, bookhaul, etc. C'est pas ça que je veux faire. Alors je reste sur des choses que j'ai envie de partager. Il y a actuellement un peu plus de 500 abonnés sur la chaîne (merci Cordélia Wink ) et si ce que je fais plaît à ces 500 et quelques abonnés, c'est super, si je peux leur apporter quelque chose, j'ai "gagné".
Mon but au départ n'était pas de devenir une star de Youtube et ça ne l'est toujours pas, mon but était d'évoluer avec Internet (de blog à vidéos) et de partager des choses qui me semblent importantes : la découverte de divers livres (pas toujours d'actu, pas toujours connus, qu'on ne voit pas toujours partout) et de ce qu'il y a dedans et autour ^^ (les figures de style et les couvertures).
Si j'étais restée à 10 abonnés, bien sûr je me serais posé des questions, parce que le 1er objectif n'aurait pas été atteint : faire mieux que le blog. J'aurais soit abandonné (parce que le partage n'aurait pas été là : 2ème objectif), soit changé de présentation, mais en faisant toujours quelque chose qui me plaît.


_________________
Et sur ce, bonne lecture !

MAD d'EMC
Voir le profil de l'utilisateur http://entremescouvertures.tumblr.com/
C'est fort intéressant de lire les réponses (et effectivement, ça ressemble à un passage chez le psy)

Personnellement, j'avais fait 2-3 chaînes avant celle que je présente ici, mais jamais vraiment dans le but de décoller. Je faisais des court-métrages très bêtes pour m'entraîner à manier les outils cinématographiques.

Quand j'ai commencé cette chaîne, je voulais qu'elle marche quand même un peu. Je donne beaucoup de temps à la réalisation de celles-ci et ça paie plutôt bien =)

Après, dépend de nos objectifs ; personnellement j'espérais 200 à 300 vues par vidéos. La chaîne a été ouverte en début d'année, et j'ai eu la chance d'avoir un petit coup de pouce d'un youtuber un peu connu, et du coup j'arrive à 400-500 vues / vidéo et les abonnés grimpent. ça fait plaisir !

Après, si ça ne marcherait pas, je pense que je ne changerai pas grand chose à la formule, peut-être dans les thèmes abordés... Il faut dire que quand on a que ses potes qui regardent, c'est déjà fort encourageant, et on se prend vite à faire des vidéos pour leur faire plaisir à eux plutôt qu'à un public plus large Smile

Après, c'est évidemment décevant d'investir du temps et de l'énergie dans quelque chose qui ne marche pas... Mais encore une fois, tout dépend de ce qu'on entend par "marcher"...

Voir le profil de l'utilisateur
Le sujet est très intéressant je trouve. Je connais bien "Le Marque Page" et "EMC" ainsi que leurs chaînes, et je pense que je suis dans le même cas. J'ai actuellement un peu plus de 170 abonnés sur la chaîne et je suis très satisfait. Forcément ce serait mieux d'en avoir plus, surtout quand on passe autant de temps sur des vidéos.

Pour ma part je me suis beaucoup investi pour la vidéo sur Jules Verne, en allant à Nantes exprès pour la réaliser. Je voulais avoir une autre expérience, et j'ai tellement apprécié, en dehors de la vidéo en elle-même, que je trouve que la réalisation est déjà un plaisir immense. Les vues c'est vraiment un plus. Dès lors qu'on est suivis par un petit groupe de personnes, c'est toujours très agréable et je trouve que c'est suffisant. Je n'ai pas eu la chance d'avoir un coup de pouce pour l'instant, de toute façon je suis assez réaliste sur ce sujet, je crois qu'une chaîne ne peut vraiment décoller que de cette manière-là.

Mais c'est surtout la qualité des vidéos qui prime à mes yeux. Je suis tellement novice en la matière, à propos des vidéos, que je suis déjà très content d'apprendre beaucoup de choses !

Il y a sûrement beaucoup de choses à dire sur le sujet, mais c'est tout ce qui me vient pour l'instant !

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCkv82c0G9Qn1vUZ2mBcOn4A
Moi c'est un peu particulier, je me suis lancé en début d'année, en produisant deux vidéos qui, pour un démarrage, ont plutot bien marché (la première dépassant les 1000 vues au bout de 4 jours, alors que je tablais sur 100 en un mois !) ; les abonnés ont suivis tout aussi bien à mon échelle, et après la deuxième vidéo j'ai dépassé les 5000 vues et les 400 abo sur la chaîne

Et je ne m'attendais vraiment pas à ça, à tel point que ça m'a totalement bloqué pendant de très longs mois (depuis avril, après seulement deux vidéos !) et je suis seulement en train de revenir avec une vidéo en production, sous un différent format puisque maintenant je me filmerai

Donc en sommes, ça n'a pas marché pour moi comme je pouvais m'y attendre, je n'étais pas préparé à ça, je voulais y aller molo, et j'ai capoté derrière ^^

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCW9W-jhmNKQGCYl4ORms-FQ
En effet, le sujet est extrêmement intéressant.

Je pense que beaucoup de gens sur youtube ne se concentrent que sur la création de vidéo.
Quand on se lance seul, que ce soit sur youtube, en ligne, ou dans le vie, il faut accepter le fait que personne ne vous aidera (à part si on a de la chance, ou des amis déjà connus). Un créateur doit donc non seulement créer son propre contenu, l'enregistrer, le monter, et le promouvoir.

Je sais que beaucoup de gens n'aiment pas certains aspects de la chose, et aimerait ne se concentrer que sur ce qu'ils aiment faire le plus... Mais aujourd'hui, sur la toile, c'est difficile de se faire connaître en ne se bornant qu'à ça.

Il faut savoir sortir de sa zone de confort, rester ouvert, continuer à apprendre, et se nourrir de critiques constructives. Les ressources sont présentes en ligne, mais sont souvent en anglais... Donc pour ma part, pour ceux qui débutes, je leurs conseillerais de se familiariser avec l'anglais.

Tout  ce que je fais aujourd'hui en ligne a été appris en ligne gratuitement pour la grande majorité. J'essaierais de poster un sujet avec toutes les ressources qui m'ont le plus aidé à comprendre youtube, à apprendre les techniques de montage (même si je ne suis pas une bête), et à me promouvoir.

Si il y a une qualité qui surpasse toutes les autres quand on se lance seul, c'est l'auto-motivation.
Personnellement, je sais que je ne me serais pas arrêté avant d'avoir atteint mon but. Je me serais adapté, j'aurais changé ma stratégie, j'aurais passé mes soirées à m'instruire mais j'aurais simplement continué.

J'ai commencé à être en ligne il y a de ça 4 ans et demi, parce que ma copine était tombée enceinte. J'ai décidé d'apprendre à gagner ma vie en ligne pour travailler à la maison, et voir mes enfants grandir. Il n'y a pas de motivation plus forte que ça.  

L’échec n'est simplement pas une option.

Voir le profil de l'utilisateur
En voici un sujet intéressant !

Bon, je suis tout jeune sur Youtube et je manque donc un peu d'expérience sur le média, mais ce sont des questions que je me suis déjà posées, que ça soit pour mes vidéos ou pour d'autres projets.

Globalement, je rejoins le point de vue de Dave, à savoir que la création est essentielle pour moi, qu'elle débouche ou non sur de la reconnaissance.

Ce qui change pas mal la donne, c'est de savoir si cette création nous fait vivre ou non. Perso, j'ai un boulot à plein temps à côté, ce qui me permet de m'adonner à mes passions sans aucune pression de délai ou de succès. La contrepartie c'est que j'ai beaucoup moins de temps à consacrer à ces passions, mais ça reste un défaut minime comparé au confort de savoir que, dans tous les cas, un salaire tombe à la fin du mois.

Bref, pour moi le but ultime c'est de créer, c'est un moteur essentiel de ma vie et la reconnaissance ou le "succès" qui en découle n'est qu'un bonus (très agréable certes, mais en aucun cas une fin en soi).

Pour en revenir à mes vidéos, je crois que je continuerai dans tous les cas, que les abonnés et les vues soient là ou non (tout en prenant en compte les commentaires bien entendu car progresser et s'améliorer fait partie du processus créatif je pense)...

D'ailleurs, c'est exactement la philosophie que j'applique dans le domaine de la BD où je n'ai jamais réussi à percer mais où je prend toujours autant mon pied ! Smile

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jypdesign.com
Je viens mettre mon petit grain de sel dans ce pot commun de ressentis ! (métaphore Ô combien farfelue qui ne veut rien dire !)

Je dois avouer que je me pose ces questions depuis quelques mois. J'ai démarré avec quelques vidéos et les retours étaient quasiment tous positifs : Sujet très peu abordé, approche dynamique, etc. Pourtant.... je peine à trouver un public.

Du coup je me suis un peu "démotivé". Etant étudiant et n'ayant pas eu beaucoup de temps a y accorder durant ces derniers mois j'ai un peu laissé tomber. Je compte m'y remettre mais je me pose toutes ces questions du partage, des vues. Car comme vous l'avez tous dit : si on créé sur Youtube il faut pas se le cacher c'est pour être vu.

Je crois que pour ma part c'est le faible taux de retour sur mon travail. Je n'arrive effectivement pas à trouver un début de public mais d'un autre côté je ne sais pas vraiment ce qui cloche. Du coup je tourne un peu en rond. Ce matin lire vos retours et me rendre compte que je ne suis pas le seul dans ce cas la me rassure un peu. Du coup merci à vous !

Bref... je vais retourner écrire (ça j'adore), enregistrer (ça j'adore) et monter ma prochaine vidéo ! (ça j'aime moins mais parce que j'arrive pas à faire ce que je veux...? ^^)

A bientôt les coupaings !

Eturan

Voir le profil de l'utilisateur
C'est clair que le face-cam, c'est quand même plus pratique pour le montage. Quand j'ai des parties de vidéos sans face-cam à monter (MMS et ACDC) j'ai un peu moins la pêche pour m'y mettre.


_________________
Et sur ce, bonne lecture !

MAD d'EMC
Voir le profil de l'utilisateur http://entremescouvertures.tumblr.com/

notabene

avatar
Adore les poils
Si ça n'avait pas marché j'aurai tout de même fait mon petit chemin, peut être que ça n'aurait pas duré aussi longtemps et que j'aurais vogué vers d'autres horizons car mes humeurs sont souvent changeantes en termes de créations.

Ca fait bientôt 10 ans (oh merde !) que je monte des vidéos, j'ai fais pas mal de machinima dans ma jeunesse, des petits films pour les copains, des petits clips et finalement même quand c'est devenu mon métier et que je faisais ça toute la journée quand je rentrais chez moi je me remettais sur mes projets perso histoire de taquiner un peu le montage.

J'ai une putain de chance de pouvoir aujourd'hui vivre de ce que je fais, mais si ça n'avait pas été le cas j'aurais continué mes petits projets à côté comme je l'ai toujours fait parce que la vidéo c'est juste fantastique :')

Voir le profil de l'utilisateur
Comme l'a si bien dit Virgile: "La fortune sourit aux audacieux", de la chance certes, mais provoquée par le talent, la qualité du travail et une bonne stratégie dans ton cas Notabene (et ceux d'un joli nombre de vidéothécaires). C'est clair que c'est fantastique, mais c'est aussi clair que c'est mérité ! Very Happy

Pour ma part je suis encore tout petit et j'ai encore (j'en suis convaincu Smile ) un bel horizon devant moi. Mais s'il n'y avait eût aucune progression, une stagnation sous les 100 abonnés malgré des tentatives multiples je pense que je serais passé soit sur un autre format (site web à articles) ou simplement sur un autre projet que ce soit pro ou perso. Il est exaltant de travailler sur un sujet qui nous passionne tout en emportant l'adhésion, mais dans le cas contraire, si j'avais été le seul à 'adhérer' je serais sans doute retourné à mes lectures quant à l'histoire et j'aurais traduit l’énergie crée par cette passion sous une autre forme.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum