Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Débat Musique : Ne polluons pas chez Virelangues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Conversation d'origine:

http://videoalexandrie.forumactif.org/t2163-presentation-de-virelangues#28611

Extraits de la discussion

Cannac a écrit:
[...]

Bon, avant de commencer petit commentaire qui n'a rien à voir de la part d'un mec qui adore le théâtre, je trouve qu'à l'heure actuelle, c'est, avec la danse, l'art qui s'en sort le mieux et qui innove le plus, et le public commence à suivre et la pensée du ''le théâtre c'est chiant, c'est que du molière'' commence à disparaitre, et c'est plutôt cool, à l'inverse je suis très porté sur la musique et je me considère comme audiophile, pourtant je trouve l'état actuel de la musique vraiment catastrophique qui fait du surplace, voir qui régresse. Bon, c'était le message inutile, revenons en au sujet.
[...]

Virelangues a écrit:
[...]

Cannac : ça sert pas du tout à rien, c'est franchement l'endroit de discuter de tout ça. C'est vrai que ce sentiment est un peu démodé du théâtre commence à évoluer, et tant mieux [ mais rien n'est gagné non plus ] . Je suis assez d'accord sur le fait que la danse, elle, à ce ressenti de novateur, je mettrais aussi les arts de la piste dans le lot. Par contre, j'avoue que pour la musique [ à mon petit niveau ] je suis d'accord, avec l'idée qu'elle ne cesse de régresser, ce qui est TRES dommageable.

[...]

Arthur Fingal a écrit:Par contre je suis infiniment pas d'accord avec vous autre pour la musique qui régresserait!

Si on se fie à ce qui passe dans les grands médias, oui sûrement qu'on peut avoir cette impression, mais leur but (au gros global) n'est pas de faire progresser c'est d'exploiter.

Ils ne passeront des nouveautés musicales que quand elles seront assez développées en termes d'audience pour être rentable. Hors à ce moment là nous on aura plus l'impression que c'est novateur.

On voit quand même l'émergence d'une belle scène électro, qui utilise toujours de nouvelles sonorités. Ces dernières années t'as aussi eu un beau développement du rap, du slam, du hip-hop ou encore du DJ-ing (et ici l’appropriation sincère de la musique rap qui est très intéressant). On peut ne pas apprécier, comme on peut ne pas apprécier la danse contemporaine, mais on ne peut pas dire que ça ne bouge pas.

Il faut aussi voir que l'offre musicale aujourd'hui est beaucoup plus riche, variée et nombreuse. Et dans sa proposition et dans sa manière d'être écoutée (on n'est plus limité à quelques radios, on se fait nos propres playlist sur Spotify et on peut globalement écouter plus souvent, et plus longtemps de la musique). De plus l'accès à la musique est moins cher, donc on va moins avoir tendance à s'orienter vers des "valeurs sûres" ce qui rend plus difficile l'émergence d'une star.

Il n'y aura probablement plus de nouveau Michael Jackson, pas car il n'y aura plus d'artiste de ce talent, mais car il n'y en aura plus qui pourront occuper de manière aussi monopolistique la scène.

Bref: I beg to differ darling Smile

Cannac a écrit:
{...]
Et sinon juste pour expliquer ce que je disais de la musique, c'est qu'aujourd'hui la grosse majorité des groupes commencent en ayant une idée précise de ce qu'ils veulent faire, et du coup ça tend pas à faire avancer les choses, et je parle même pas du phénomène des reprises. La musique aujourd'hui reste énormément dans sa zone de confort et ne va pas vers de nouvelles choses (après je connais assez peu la scène éléctro en effet, mais dans absolument tous les styles que j'écoute, le dernier truc un peu novateur que j'ai entendu a 10 ans). Enfin bon, j'ai un point de vue peut être un peu radical sur la question, mais l'état actuel de la musique m'inquiète un peu, surtout quand je vois comment se font critiquer les musiciens qui sortent un peu de la norme, après c'est un débat stylé, mais je pense pas que ce fil soit le meilleur endroit pour en discuter ^^

Voir le profil de l'utilisateur
Je pense sincèrement que par le passé aussi la musique restait dans sa zone de confort.

Tout simplement, c'est plus facile de percevoir une évolution quand on écoute la musique avec 50 ans de recul, et que donc au final une partie des copieurs et des inintéressants a été filtrée (surtout avec le phénomène radio qui fait que l'évolution était moins progressive qu'aujourd'hui et beaucoup plus par à coups).

Mais je suppose que par exemple tu écoutes du Rock, au vue de tes références, et à ce niveau là bah on a quand même un rapprochement avec la musique Hip Hop et l'utilisation d'Electro qui a un peu tendance à arriver. (Je suis moins le rock)

Au niveau electro par exemple, y'a eu ENORMEMENT de choses, j'en mets qui correspondent moins à l'image de ce qu'on peut se faire de l'électro:

Something a la mode : https://www.youtube.com/watch?v=fyg2NSkk15o

Fedaden : https://www.youtube.com/watch?v=BgJnAuYrSmo

Chapelier fou : https://chapelierfou.bandcamp.com/track/h-misph-re-ouest

C2C qu'on ne présente plus mais qui clairement étaient novateur. (D'ailleurs j'ai vu Atom & Pfel en concert, et ils étaient aussi passé au Vjing sur scène, donc autre innovation. Dans le même genre Etienne de Crecy est intéressant en live, car il profiter de la numérisation de ses instruments pour raccorder tout son set lumineux dessus)
Mura Masa qui perce ces temps-ci et qui va beaucoup chercher d'autres musicalités et d'autres émotions: https://www.youtube.com/watch?v=fjjmwkrH0yI

Au niveau du hip-hop t'as le développement du trip-hop aussi par exemple:

Wax Tailor : https://www.youtube.com/watch?v=V6-pQSWjwqc

Au niveau de je sais pas où le ranger mais j'ai trouvé ça original quand je l'ai découvert:

https://www.youtube.com/watch?v=l63hfdrb_jI

Au niveau du rap ça bouge beaucoup mais j'en profiter pour mettre un lien vers une vidéo de Solange te parle qui jase de Rap Queb:

https://www.youtube.com/watch?v=OKPFbh7R-OA

C'est intéressant en plus car ici l'utilisation de l'anglais dans les paroles est parfois vivement critiqué dans les médias. Preuve que y'a une barrière qui se brise Smile

Voir le profil de l'utilisateur
En effet je suis plus proche des musiques acoustiques et amplifiées que de l'électro qui me touche moins, et pour avoir assisté à quelques concerts, soit j'ai détesté, soit j'ai trouvé que c'était un des meilleurs trucs que j'ai pu voir.

En gros j'ai commencé à me rendre compte qu'il y avait un problème avec la musique avec deux choses :
-quand sur les deux dernières années, les trucs les plus audacieux que j'ai pu voir en musique c'était au théâtre et pas à des concerts.
-quand je poste des trucs un peu atypiques qui me plaisent et que la personne en face me dit qu'elle aime pas, pas parce que c'est pas à son goût, mais parce que c'est pas ''musical'', il y a trop de changements, rythmiquement ça groove pas, y a de la dissonance, ce genre de choses, et le coeur du problème, à mon sens, c'est qu'on enferme trop la musique dans ce qu'elle devrait être et qu'on tape sur les doigts des élèves qui sortent du rang.

Un exemple connu qui illustre assez bien l'idée, c'est les red hot chili peppers, qui faisaient une musique assez barrée à leurs débuts, qui ont sorti un album monstrueux qui est one hot minute (et qui a fait un four), et aujourd'hui ils font de la genre de pop mole et ça a perdu tout son sens je trouve.

Après quand je dis que la musique régresse c'est peut être un peu fort, mais quand tu sais que tu peux faire des concerts plus facilement parce que tu joues une musique qui a 30 ans, ben ça incite pas trop à composer, et encore moins à composer des trucs un peu différents.
Tout dépend de la conception qu'on a de l'innovation, mais rien que le fait que 90% de la musique qu'on écoute soit enfermée dans des rythmes binaires, ça limite tellement les possibilités, et quand t'essayes de sortir de ce schéma, ben on te dis que ce que tu fais c'est pas bien.

Au global, aujourd'hui il y a des artistes qui tirent leur épingle du jeu et de très bons musiciens/compositeurs, mais rien de récent ne m'a fait me dire ''wow, ça je l'ai pas entendu avant'', les artistes font très bien ce qu'ils connaissent déjà, mais rien ne les pousse à aller vers des choses nouvelles, alors que pour le théâtre, les salles ont commencées à se vider, et il a fallu que les comédiens et metteurs en scène réagissent pour montrer au public que le théâtre, c'est plus comme avant.
Après il y a surement des exceptions, je connais très peu de choses en musique, mais pour vivre le truc de l'intérieur, je vois vraiment une tendance de gens qui vont utiliser une démarche plutôt qu'une autre juste parce qu'elle plait au public et qui vont me dire de simplifier mes morceaux parce que ça va perdre les gens, et il faut vraiment lutter pour pouvoir faire quelque chose qui va un peu à contre courant.

Enfin bon, le constat de base que je me suis fait c'est que je suis incapable de citer un artiste récent qui soit vraiment novateur, et je pense pas qu'il y ait besoin d'années de recul pour voir ces choses (peut être à grande échelle à la limite), mais au final ça dépend de tellement de choses, de la sensibilité de chacun, de ses attentes, de sa façon d'envisager l'art et la musique que c'est compliqué de tomber sur un consensus, et pour le coup je suis conscient d'être un taliban de la musique et d'avoir vraiment beaucoup d'exigences (ceci dit j'ai beaucoup aimé le morceau du Chapelier fou et aussi Rous).
Fin voilà, en tant que musicien et audiophile, je fréquente de moins en moins les salles de concert parce que je trouve pas cette fougue qu'il peut y avoir dans d'autres types de spectacle vivant, et mon but c'est pas de déprimer les gens, mais au contraire d'encourager la curiosité et la prise de risques.

Voir le profil de l'utilisateur
Je ne comprends pas trop de quoi parle cette conversation du coup je vais essayer de survoler un peu tout ce qui est possible.

On a d'un côté le milieu des musiques populaires avec beaucoup d'artistes pour très peu d'élus, beaucoup de musiciens qui sortent d'écoles de musique "professionnelles". On a une sorte de pseudo diversité dans ce milieu avec une multitude de groupes qui existent, avec des styles plus ou moins formatés, certains groupes ont du succès et d'autres non, mais tous continuent quand même d'exister et de jouer, même sans public, grâce à des réseaux et des aides.

On a ensuite des musiciens "alternatifs" qui proposent souvent des trucs innovants, mais qui ne trouvent généralement jamais de bons endroits pour diffuser leur musique. Ces musiciens on les trouve souvent sur les radios campus ou les radios locales, ou des Webradios très spécialisées. Parfois ça plaît mais souvent ce sont des musiciens très pointus qui explorent des domaines très marginaux et très spécifiques. Du coup si on n'est pas très renseigné sur le domaine et la culture de base c'est souvent difficile d'accès. Il y a des milieux en overdose d'artistes comme le metal ou les groupes sont tellement nombreux qu'une date de concert est impossible à trouver quand on débute, il y a des domaines tellement sous représentés comme le Ska (mon domaine) ou la Soul, la funk, le reggae... mais pour lesquels il y a toujours une demande, ce qui fait que les groupes trouvent des dates et des concerts hyper facilement, parfois même sans démarcher nulle part. Ce qui donne un choix assez limité à l'échelle d'un pays comme la France, souvent il faut aller voir ailleurs.

Et il y a une troisième bulle, la musique "savante" ou "contemporaine", faite par des élites de conservatoire et qui repousse les limites tellement loin que personne ne les écoute.

Je pense avoir bien caricaturé les milieux musicaux en France. Il y a aussi les musiques traditionnelles et classiques mais on n'attend pas de l'innovation de ce côté là...

Voir le profil de l'utilisateur
Pour le contexte, cette conversation part d'un échange entre Virelangues et Cannac qui s'accordaient sur une perte de vitesse de la scène musicale aujourd'hui, et moi qui disait que NON.

Je réagirais peut être plus en détail à ce qui s'est dit mais je trouve ça drôle que tu ais que cette musique pointue se diffusait plus sur des radios campus, car c'est exactement comme ça que j'ai découvert Chapelier Fou on avait reçu son CD à la radio ou j'étais Smile . (Un des rares "bons" qu'on ait reçu)

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum