Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

De plus en plus d'émissions "culturelles"

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 5]

Bonjour à tous, j'ai décidé de lancer un petit topic débat.

J'ai l'impression de voir aujourd'hui de plus en plus de personnes qui se lancent sur YouTube dans des émissions à but culturel, ce qui est une bonne chose. En voyant certains vidéastes, on peut se dire à un moment, que nous aussi, on a envie de partager nos connaissances sur un sujet précis. Et au final, c'est un peu comme un magazine dans un kiosque. Le férus d'informatique ira acheter les magazines qui parlent d'informatique / suivre les chaînes qui en parlent le mieux. Et en plus, suivre quelqu'un sur youtube c'est gratuit.

Est-ce que le fait de voir débarquer de plus en plus de mondes dans ce domaine est un effet de mode, comme à l'époque le let's play ? Pensez-vous qu'il ne s'agit que d'un réveil culturel, dans lequel chacun a désormais compris qu'il avait la possibilité de partager facilement ses connaissances avec les autres ? Risque-t-on un jour d'avoir une inondation d'émissions culturelles, de sorte que les petites perles soient noyées dans la masse et que seuls les plus connus en ressortent, rendant la visibilité encore plus difficile ? Est-ce que trop d'émissions culturelles peut nuire ? Du style, on ne sait plus où donner la tête. On peut déjà constater la redondance de certains sujets chez des vidéastes qui abordent les mêmes thématiques. Plein de questions ouvertes !

Je pense qu'une partie des émissions culturelles a émergé dans le but de se démarquer de l'omniprésence du let's play, et apporter un autre type de contenu. Je pense aussi que les vidéastes les plus célèbres dans ce domaine ont ouvert la voix de "l'émission culturelle", et servent de modèle ou d'inspiration à de nombreux nouveaux vidéastes.

Voir le profil de l'utilisateur

Nil Sanyas

avatar
Québé quoi ? ... Ah non ! Français !
Un effet de mode, non, car proposer du contenu culturel, c'est un vrai "travail", y'a vraiment des heures et des heures derrière.

Par contre, pour se lancer, il faut un déclic. Pour certains, ça a été e-penser, d'autres Axolot, etc. Car entre penser à se lancer et le faire réellement, il y a un grand pas. Souvent on se dit que ça ne servira à rien, etc. Mais si quelqu'un d'autre prouve que c'est possible, alors on se dit "et pourquoi pas ?".

Les femmes sur YouTube sont pas mal touchées par ce phénomène. Elles manquent d'exemples concrets, même si ça commence à changer.

Après, tu ne peux pas comparer du Let's Play et du contenu culturel. Que ce soit en matière d'audience ou même d'approche "philosophique".

Concernant le débat "les plus connus vs les moins connus", cette remarque vaut de toute façon pour tout. Toutes les vidéos culturelles n'ont de toute façon pas vocation à taper le million de vues. La visibilité sera forcément difficiles pour certains, mais c'est normal et inévitables, tout le monde ne peut pas avoir une visibilité maximale. Ça vaut aussi bien pour les let's playeurs, les podcasteurs d'humour, les spécialistes des tutos maquillages, les porn star, etc.

Perso, j'attendais ça depuis des années, donc je ne vais pas me plaindre que les chaines culturelles se multiplient. Il y en aura peut-être trop pour un seul homme. Certainement. C'est pas grave, chacun fera son propre tri. Ce n'est pas un problème.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.votrejournaliste.com
Nil Sanyas a écrit:Un effet de mode, non, car proposer du contenu culturel, c'est un vrai "travail", y'a vraiment des heures et des heures derrière.

Oui, désolé pour ma comparaison, on ne sort pas un nouvel épisode de son émission tous les jours comme on pourrait le faire avec un let's play, ce n'est pas la même quantité de travail derrière. Et en général, une émission bien préparée ne peut qu'aller dans le bon sens.

Nil Sanyas a écrit:Il y en aura peut-être trop pour un seul homme. Certainement. C'est pas grave, chacun fera son propre tri. Ce n'est pas un problème.

Je suis d'accord avec ton poids de vue.

Voir le profil de l'utilisateur
Partager facilement non, partager plus facilement qu'avant, oui très certainement.

Mais les émissions culturelles peuvent ne pas être faites pour tout le monde ou même rebuter les non-initiés, peu habitués à user d'un certain langage technique qui n'équivaut chez eux qu'à un charabia somme toute rebutant.

Après, oui, faire du culturel en repompant Wikipédia sans aucune vergogne, c'est possible et très rapide à faire, sauf que les personnes qui suivent du let's play le font pour une raison, qui pourra différer de celle qu'ils peuvent avoir pour des vidéos culturelles.

Non parce que pour certains, se taper 20 minutes de parlotte en continu, ils ne peuvent pas Sleep



Dernière édition par Gorkab le Mar 3 Fév - 22:47, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur https://www.gorkabnitrix.com
Nil Sanyas a écrit:
Concernant le débat "les plus connus vs les moins connus", cette remarque vaut de toute façon pour tout. Toutes les vidéos culturelles n'ont de toute façon pas vocation à taper le million de vues. La visibilité sera forcément difficiles pour certains, mais c'est normal et inévitables, tout le monde ne peut pas avoir une visibilité maximale. Ça vaut aussi bien pour les let's playeurs, les podcasteurs d'humour, les spécialistes des tutos maquillages, les porn star, etc.

Nil Sanyas a écrit:C'est pas grave, chacun fera son propre tri. Ce n'est pas un problème.

j'ai rien à rajouter !


_________________
Chaine : https://www.youtube.com/channel/UCGpmajWNv0fpY7q0MiPtVSA
Voir le profil de l'utilisateur
Moi aussi je suis assez content de ce succès, mais je crois comprendre ce que sous entend Flo, est-ce que ce succés soudain de ce genre de vidéo ne risque pas d'avoir les mêmes effets pervers que tous les succés (uniformisation et difficulté d'émergences de formes nouvelles, et donc créatrices) ?

Pour l'instant c'est un peu tôt pour s'inquiéter je pense, et personellement je me réjouit de pouvoir puiser la connaissance ailleurs qu'à la télé et qui plus est sans avoir à chercher des heures sur le net et à lire des trucs ininteressant avant de dénicher une perle.
Peut-etre que plus tard ca deviendra compliqué... mais on ne peut l'empêcher, le "systeme" est ainsi fait.
Sylvain, ça me rapelle Plate bande, de Jean Christophe Menu ce type de questionnement.


_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Je me garderai bien de dire s'il y a plus d'émissions "culturelles" qu'avant, ou si c'est juste qu'il y a plus de monde à les regarder et qu'elles sont donc sorties des profondeurs de youtube grâce à la magie des algorithmes de recherche...

Par contre un truc qui me fait un peu peur, outre le fait que oui, le public a du mal à aller voir ailleurs que chez les "gros" youtubers, c'est l'évolution que va avoir ce youtube "culturel". Parce que, d'une part, la logique de l'algo youtube, c'est de mettre en avant les chaînes likées et sortant beaucoup de minutes de contenu (et là, vous comprenez comment PewDiePie truste les recherches youtube). Et, d'autre part, le public à tendance à aller plus vers ce qui traite de "l'actualité".

Or, le contenu "culturel" se prête assez mal, je pense, à ce genre de chose. Typiquement, les vlogs ciné de 20 minutes produits à la chaîne, à la sortie de la séance, sans montage et sans recherche, j'ai tendance à les trouver très peu pertinents, manquant de réflexion... (pour rester gentil). Mais ces contenus sont méchamment aidés par l'algo youtube.


_________________
Fanboy n°1 de Georges Pernoud. Deal with it.
Voir le profil de l'utilisateur
C'est vrai


_________________

Voir le profil de l'utilisateur

Nil Sanyas

avatar
Québé quoi ? ... Ah non ! Français !
Yohann From Outer Space a écrit:Je me garderai bien de dire s'il y a plus d'émissions "culturelles" qu'avant, ou si c'est juste qu'il y a plus de monde à les regarder et qu'elles sont donc sorties des profondeurs de youtube grâce à la magie des algorithmes de recherche...
Ben suffit de regarder les dates de création (ou de la diffusion de la première vidéo). Enormément sont de 2013/2014.

Or, le contenu "culturel" se prête assez mal, je pense, à ce genre de chose. Typiquement, les vlogs ciné de 20 minutes produits à la chaîne, à la sortie de la séance, sans montage et sans recherche, j'ai tendance à les trouver très peu pertinents, manquant de réflexion... (pour rester gentil). Mais ces contenus sont méchamment aidés par l'algo youtube.
Comment il tacle Durendal.

Je serai plus nuancé. Je pense qu'il est très bien qu'il y ait des réactions à chaud. Mais il ne faut pas qu'il n'y ait que ça. Surtout pas.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.votrejournaliste.com
Personnellement ce que je crains le plus c'est qu'on se retrouve avec un paquet de vidéastes "pseudo-culturels" qui n'iront pas forcément faire des recherches super approfondies au risque de dire n'importe quoi ...

Voir le profil de l'utilisateur

Nil Sanyas

avatar
Québé quoi ? ... Ah non ! Français !
C'est déjà le cas en fait. Là, il faut croiser les doigts pour que le fond prenne le pas sur la forme (et c'est pas gagné) et donc que les vidéastes qui bossent le plus le fond soient le plus récompensés. C'est un peu l'objectif de la vidéothèque d'Alexandrie d'ailleurs non ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.votrejournaliste.com
Nil Sanyas a écrit:C'est déjà le cas en fait. Là, il faut croiser les doigts pour que le fond prenne le pas sur la forme (et c'est pas gagné) et donc que les vidéastes qui bossent le plus le fond soient le plus récompensés. C'est un peu l'objectif de la vidéothèque d'Alexandrie d'ailleurs non ?

Malheuresement je vois mal le fond prendre le pas sur la forme.
Je pense qu'il faut absolument concilier les deux pour arriver à capter du grand public avec des contenus assez "poussés". Le fond seul ne gagnera pas.
Et effectivement la vidéothèque participe à cet effort mélioratif.


_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Pour ma part ce qui me gêne pas mal c'est que pour la plupart des chaîne culturelle que je vois, elles partagent du contenu vue vue et revue, des infos qu'on peu trouver un peu n'importe ou sur le net et donc la plupart des vidéos que je regarde 90% des infos je les connais déjà.

Je vais prendre deux exemple :
E-penser, on vois dans ses vidéos que le sujet est travaillé et surtout recherché, Bruce s'est clairement instruit énormément avant de faire ses vidéos car ce n'est pas le genre de truc qu'on trouve en 30 seconde sur internet. De même pour la minutes science que j'adore, ce sont des sujets qui me sont inconnu et qu'il faut prendre le temps de connaître en profondeur pour pouvoir en transmettre l'enseignement, idem pour nota bene ou dirty biology qui connaissent clairement leur sujets en dehors de ce qu'ils ont lu sur internet.

Pour mon deuxième exemple, qui vas en fâcher certains qui vont me haïr car je tape sur une chaîne que beaucoup adore mais tampi j'assume mes paroles, je prendrais en exemple la dernière vidéo de ETH sur les legos. J'ai bien aimé la vidéo car la mise en scène est super, mais en terme de contenu, tout les chiffres qu'il nous présente sont à la porter de n'importe qui sur internet dès la première recherche sur Google, j'avait déjà vue tout ces chiffres sur plusieurs articles notamment celui-ci :
http://hitek.fr/actualite/le-compte-est-bon-lego_1935

Il en vas de même pour le RDM #6 - L'incroyable machine d'Anticythère, ces dernier temps j'ai vue pas moins de 3 articles qui en parlait sur internet + un documentaire. Et c'est ça pour énormément de chaînes.

C'est le cas pour les ETH mais aussi pour de nombreuse chaînes présentes sur ce forum et ailleurs, j'ai peur que les chaînes culturelles tombe dans la culture wikipedia / top 10 vue sur internet.

Et avant de me faire taper dessus je vais quand même avouer que moi même j'ai hésité à faire une chaîne culturelle sur des infos trouvé sur internet... mais je me serais sentis sale de faire un truc pareil.

Et je l’avoue, pour mes mythos je trouve la majeur partie de mes infos sur internet, mais j'approfondis mes textes en recherchant loin sur google, je ne me limite pas à la première page, je passe parfois plus de 3h à rechercher les infos qui m’intéresse. Et malgré cela je me sentait encore un peu sale car je trouve que c'est de la fausse culture, c'est pourquoi il me fallait un concept en plus qui ferait l'originalité de mes vidéos et qui ne me donnerais pas l'impression de faire simplement de la repompe du net, d'où le speed-painting et mon interprétation.

Voila mon avis sur toute ces chaînes culturelles, pour la plupart je les regarde et je les apprécie avant tout pour leurs mise en scène plus que pour leurs contenue que j'ai souvent déjà vue ailleurs.

Après c'est peu être moi qui passe trop de temps à m'instruire sur tout et n'importe quoi qui me donne cette impression de culture sale d'internet car n'importe qui peu avoir accès à cette culture avec un peu de recherche et que donc tout ce pavé ne sers à rien, mais au moins j'ai dit ce que j'avait à dire.

Je me demande juste si je suis le seul à ressentir ça? Si c'est le cas je suis juste un "cassos" comme on dit ^^

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCgaDL5-iWFL7MdvTwPOiSQQ
Bah c'est normal ce genre de chose, comme dit plus haut, après on fait le tri.


_________________

Voir le profil de l'utilisateur

Nil Sanyas

avatar
Québé quoi ? ... Ah non ! Français !
La tentation de faire du Topito en vidéo est grande... c'est "facile" et ça rapporte des vues (et des sous).

Il y en a déjà et il y en aura toujours. Après, est-ce que ça va devenir une norme ? Je pense que ceux qui n'en feront pas sortiront vite du lot par leurs contenus différents et nouveaux.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.votrejournaliste.com
En fait j'ai l'impression qu'il y a un juste milieu à trouver pour les chaînes culturelles sous deux angles:
- le choix des sujet. On se rend quand même compte que les vidéos quoi attirent le plus, et moi le premier, ont un titre très sexy (on ira plus voir une vidéo sur l'histoire de la sorcellerie que sur la gestion de l'eau sous Charles Quint). Il y a donc peut être ici à la fois un écueil (faire du topito avec des titres catchy) et une opportunité (être un bon communiquant et un bon professeur à la fois; et, à partir de sujet attirant travailler pour les approfondir et en tirer des échos plus vastes, ce que nota bene fait par exemple bien).

- La question de la vulgarisation. C'est une question centrale une fois qu'on a bossé son sujet, et un vrai défi: où placer le curseur de connaissances et celui aussi de l'humour par exemple ? Faire passer une connaissance fine et complexe c'est étendre de façon exponentielle la durée de la vidéo et donc faire fuir le mec qui traine sur youtube et qui tombe dessus (alors qu'il aurait pu apprendre plein de trucs si on avait pas voulu tant en mettre). Pour notre par par exemple

Voir le profil de l'utilisateur
Oups...
Je disais: pour notre part par exemple on a fait le choix, peut-être contestable, de diviser en deux vidéos les analyses de bouquins en en faisant à chaque fois une plus marrante et moi costaud intellectuellement et une moins drôle et plus approfondie. L'avantage est de pouvoir attirer un public traditionnellement peu enclin au contenu culturel, qui peut-être à terme regardera les deuxièmes vidéos. L'inconvénient est le risque de rebuter un public qui veut du lourd et qui est déçu par la première vidéo...
C'est quand même un défi super...

Voir le profil de l'utilisateur
En plus du copier/coller, pratiqué par certains à la virgule près, il y a aussi les redites qui peuvent être un peu atterrantes. Par exemple les vidéos sur la probabilité scientifique du père noël, j'en ai vu, en arrondissant un peu, à peu près 8 millions et demi passer entre le mois de décembre et début janvier...

J'ai au final pas grand chose à dire sur quelqu'un qui importe un contenu qui était ailleurs sous une autre forme (texte, vidéo en anglais, podcast audio) sous forme de vidéo youtube. Par contre j'ai vraiment du mal avec les gens qui font une vidéo traitant de sujet déjà abordés avant eux sous forme de vidéo. A la rigueur, je comprend si on trouve la vidéo de base vraiment mal faite, mais sinon je pense qu'il vaut mieux citer la vidéo originale plutôt que d'en faire une sorte de remake. Je parle de l'aspect purement éducatif bien entendu, pas de l'aspect esthétique/artistique.

EDIT: et oui il y aussi le côté "sexy" qu'il faut mettre en avant... mais sans pour autant qu'il remplace entièrement le contenu. Typiquement, c'est ce que fait très bien e-penser avec les "preuve par vieux" (d'ailleurs si il pouvait s'y remettre plutôt que de faire des théories of balls...), où sous couvert d'une anecdote amusante, le mec t'explique mine de rien comment mesurer le diamètre de la terre avec un bâton ou le tableau périodique des éléments. Mais de ce concept, beaucoup n'ont repris que le côté "LOL anecdotes", ce qui est fort dommage.


_________________
Fanboy n°1 de Georges Pernoud. Deal with it.
Voir le profil de l'utilisateur
Le boom des émissions culturelles est un phénomène passager à mon avis. La niche finira par être saturée et une sorte de sélection naturelle va alors s'opérer. Ensuite il faudra aussi tabler sur une professionnalisation progressive du secteur ce qui entrainera fatalement la disparition des chaines pas assez actives, pas assez dynamique ou techniquement à la ramasse. En gros, c'est le principe de l'évolution et de la sélection naturelle appliqué à Youtube Very Happy

Pour ce qui est du type de contenu qui est destiné à fonctionner suffisamment pour permettre à son créateur de vivre dignement, c'est difficile à dire. La seule référence qu'on peut prendre pour spéculer sur le futur, c'est le YT culturel anglophone et j'ai pas trop l'impression qu'un modèle économique se soit dégagé en particulier. Ce qui est certain, c'est que la collaboration va jouer un rôle capital ( notamment dans l'émergence des futurs talents) et qu'il n'y aura à priori pas trop de demi-mesure. Soit tu atteins le seuil critique et le développement se fait tout seul, soit tu l'atteins pas et tu restes dans l'anonymat.

En résumé :

Voir le profil de l'utilisateur http://www.boite-aux-curiosites.com/
Riog a écrit:Le boom des émissions culturelles est un phénomène passager à mon avis. La niche finira par être saturée et une sorte de sélection naturelle va alors s'opérer. Ensuite il faudra aussi tabler sur une professionnalisation progressive du secteur ce qui entrainera fatalement la disparition des chaines pas assez actives, pas assez dynamique ou techniquement à la ramasse. En gros, c'est le principe de l'évolution et de la sélection naturelle appliqué à Youtube Very Happy

Pour ce qui est du type de contenu qui est destiné à fonctionner suffisamment pour permettre à son créateur de vivre dignement, c'est difficile à dire. La seule référence qu'on peut prendre pour spéculer sur le futur, c'est le YT culturel anglophone et j'ai pas trop l'impression qu'un modèle économique se soit dégagé en particulier. Ce qui est certain, c'est que la collaboration va jouer un rôle capital ( notamment dans l'émergence des futurs talents) et qu'il n'y aura à priori pas trop de demi-mesure. Soit tu atteins le seuil critique et le développement se fait tout seul, soit tu l'atteins pas et tu restes dans l'anonymat.

En résumé :


Bon j'ai pas grand chose à ajouter, la plupart des points ont été abordé !

Mais c'est vrai qu'il y aura un trop-pleins de vidéo culturelle (Déjà moi j'en peux limite plus, faut vraiment que la chaîne traite des sujets intéréssants ou bien qu'elle le traite de manière différente). Donc je pense qu'il faut déjà tendre vers une certaine professionnalisation.

Instant Pub:

On avait fait un débat sur où on avait aborder ce sujet avec mes amis de l'observatoire, Nota Bene et Pianitza si certains veulent l'écouter (où le réécouter je sais que Nils était là lors du live Smile )

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Oopachannel
J'avais déjà vu ton début il y a quelque temps. Très bien fait Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://www.boite-aux-curiosites.com/
celshadows a écrit:Pour ma part ce qui me gêne pas mal c'est que pour la plupart des chaîne culturelle que je vois, elles partagent du contenu vue vue et revue, des infos qu'on peu trouver un peu n'importe ou sur le net et donc la plupart des vidéos que je regarde 90% des infos je les connais déjà.

Je vais prendre deux exemple :
E-penser, on vois dans ses vidéos que le sujet est travaillé et surtout recherché, Bruce s'est clairement instruit énormément avant de faire ses vidéos car ce n'est pas le genre de truc qu'on trouve en 30 seconde sur internet. De même pour la minutes science que j'adore, ce sont des sujets qui me sont inconnu et qu'il faut prendre le temps de connaître en profondeur pour pouvoir en transmettre l'enseignement, idem pour nota bene ou dirty biology qui connaissent clairement leur sujets en dehors de ce qu'ils ont lu sur internet.

Pour mon deuxième exemple, qui vas en fâcher certains qui vont me haïr car je tape sur une chaîne que beaucoup adore mais tampi j'assume mes paroles, je prendrais en exemple la dernière vidéo de ETH sur les legos. J'ai bien aimé la vidéo car la mise en scène est super, mais en terme de contenu, tout les chiffres qu'il nous présente sont à la porter de n'importe qui sur internet dès la première recherche sur Google, j'avait déjà vue tout ces chiffres sur plusieurs articles notamment celui-ci :
http://hitek.fr/actualite/le-compte-est-bon-lego_1935

Il en vas de même pour le RDM #6 - L'incroyable machine d'Anticythère, ces dernier temps j'ai vue pas moins de 3 articles qui en parlait sur internet + un documentaire. Et c'est ça pour énormément de chaînes.

C'est le cas pour les ETH mais aussi pour de nombreuse chaînes présentes sur ce forum et ailleurs, j'ai peur que les chaînes culturelles tombe dans la culture wikipedia / top 10 vue sur internet.

Et avant de me faire taper dessus je vais quand même avouer que moi même j'ai hésité à faire une chaîne culturelle sur des infos trouvé sur internet... mais je me serais sentis sale de faire un truc pareil.

Et je l’avoue, pour mes mythos je trouve la majeur partie de mes infos sur internet, mais j'approfondis mes textes en recherchant loin sur google, je ne me limite pas à la première page, je passe parfois plus de 3h à rechercher les infos qui m’intéresse. Et malgré cela je me sentait encore un peu sale car je trouve que c'est de la fausse culture, c'est pourquoi il me fallait un concept en plus qui ferait l'originalité de mes vidéos et qui ne me donnerais pas l'impression de faire simplement de la repompe du net, d'où le speed-painting et mon interprétation.

Voila mon avis sur toute ces chaînes culturelles, pour la plupart je les regarde et je les apprécie avant tout pour leurs mise en scène plus que pour leurs contenue que j'ai souvent déjà vue ailleurs.

Après c'est peu être moi qui passe trop de temps à m'instruire sur tout et n'importe quoi qui me donne cette impression de culture sale d'internet car n'importe qui peu avoir accès à cette culture avec un peu de recherche et que donc tout ce pavé ne sers à rien, mais au moins j'ai dit ce que j'avait à dire.

Je me demande juste si je suis le seul à ressentir ça? Si c'est le cas je suis juste un "cassos" comme on dit ^^

On est deux cassos o/

Je m'étais fait à peu près la même réflexion, sur le peu d'originalité/nouveauté/profondeur des contenus.
Je trouve dommage qu'on nous balance des trucs aussi faciles à trouver par nous même. Quand on prend par exemple la vidéo de Code MU sur autant/au temps pour moi, c'est quelque chose de relativement connu, que tout le monde se balance sur internet depuis des années (avec d'interminables débats), et dans le fond, le contenu de la vidéo, tu le retrouves quasi au complet sur wikipédia.

Et du coup, ça pose la question de la pertinence du format vidéo dans ce genre de cas, quand c'est vraiment factuel et accessible, c'est limite plus fastidieux de regarder la vidéo que de lire les quelques lignes qu'il y a dessus. Mais bon, apparemment les gens savent plus chercher, et seul le format vidéo trouve grâce à leurs yeux (ce qui est plutôt dommage).

Y'a ce rapport assez étrange (et énervant) que beaucoup de gens ont sur internet à la culture, avec un anticonformisme de surface "internet cé tro mieu paske cé libr alor ya dé truc nouvo pa com la télé é lécol de sés vieux con de prof", mais en même temps pas trop de motivation pour chercher par eux même, essayer d'aller au fond des choses, qui vire parfois à la dérision de discours qui se veulent intelligents (combien j'ai vu de gens en traiter d'autres d'Eddy malou tout ça parce qu'ils comprenaient pas un ou deux mots dans le discours, c'est typiquement les types qui crient sur les toits qu'ils sont ignorants et qui trouvent ça cool x)).

Avec les chaînes "culturelles" (c'est un peu pompeux comme nom non ? Moi j'aime bien dire pédagogie 2.0, parce que c'est juste des gens qui veulent t'apprendre des trucs, ça a pas forcément grande valeur culturelle, mais ça a quand même cette prétention de t'élever, toi l'ignorant de base), ça se manifeste parfois par la médiocrité du contenu, mais tu comprends c de l'info internet tro pa manipulé par lé média ^^ et puis c'est tellement novateur le format vidéo que ça suffit à faire quelque chose d’intéressant, et cet espèce d'engouement absolument exagéré pour cette vague de pédagogie 2.0, qui se sont manifesté par tous ces commentaires, plutôt navrants, "olala enfin de la culture merci, très la multiplication des chaines culturelles merci bruce toussa". Et puis tous ces gens qui se vantaient d'avoir appris des choses grâce à ces chaînes, genre dans une vidéo d'e-penser, y'en a un qui sort "au temps pour moi", et un autre qui répond "poussver si toi aussi c'est code MU qui t'a appris ça ^^", traduction "j'attends que l'information me tombe tout cuit dans la bouche et je savais rien avant de regarder des vidéos trop culturelles".
Enfin bon c'est la communauté youtube, j'imagine qu'on peut pas trop lui en demander.
Et puis cette vision assez binaire des choses peut amener à regarder n'importe quoi et nous le présenter sous un angle favorable des trucs plutôt limites (genre le dernier épisode de l'émission "la contre-pensée", qui te présente certaines chaînes youtube comme une révolution de la pensée, alors que quand tu regardes t'as d'un côté des choses certes très bien mais qui te présentent des infos que t'as déjà si tu t'intéresse un minimum, comme le lait c'est pas trop bon pour la santé, ou l'énergie du XXIe siècle c'est le charbon (ça reste très intéressant, et c'est bien que ça soit sur internet), et d'autres trucs limites : un escroc complet qui te démonte des thèses simplistes et dépassées avec des infos historiques que t'as au collège/lycée normalement mais qu'il te présente comme trop cachées pour te prouver qu'il y a embrigadement/complot, et un troll rigolo qui tire sur les ambulances avec un parfum légèrement réac').


Sinon c'est pas sale d'aller chercher l'info sur internet/wikipédia, pour tout ce qui est information "brute" ça reste à peu près fiable, faut juste savoir ce que ça signifie/en faire quelque chose. Si on a des tas de chaînes pédagogique qui sont juste là pour ressortir deux trois infos en te disant "olala regarde c'est rigolo, y'a tel animal qui existe, qu'il est moche, et ce roi là il a fait ça, pété de rire", c'est certes amusant, mais c'est pas très intéressant, et donc pour la culture et la réflexion à l'honneur sur youtube on repassera Razz

C'est dans Fahrenheit 451 qu'il y avait une tirade qui disait qu'il fallait abreuver les gens de données brutes, fixes, pour les rassurer, et faire des jeux télés bidons où ils se sentiraient trop cultivés en ressortant les chiffres de production de blé de tel pays, alors qu'au fond, ça apporte rien à l'esprit, si y'a pas de lien entre les informations, de réflexions, on reste ignorant et vulnérable.


Voir le profil de l'utilisateur
Je comprend ton analyse, lordork Wink

Par contre il faut souligner que les youtubers ne sont pas responsables du rapport que les spectateurs entretiennent avec leur chaine.

Pour ma part, sur "Pour La Petite Histoire" et "La Minute Science" je n'ambitionne vraiment rien d'autre que de faire de la culture générale de type infotainment et je crois que c'est globalement la même chose pour la majorité des vidéastes de la VA.

Après tu trouves peut-être des mecs ici et là dont l'égo est tellement démesuré qu'ils en perdent de vue qu'il ne sont que des ménestrels du web mais la plupart d'entre nous savons très bien quelle est notre place et notre niveau d'expertise sur les sujets traités Smile

On peut pas tous être des Hubert Reeves et des Steven Hawking !  Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur http://www.boite-aux-curiosites.com/

Nil Sanyas

avatar
Québé quoi ? ... Ah non ! Français !
N'oubliez pas un point fondamental. De très nombreuses personnes retiennent plus aisément ce qu'ils écoutent et voient que ce qu'ils lisent.

Donc pour moi, ce n'est pas du tout un problème que certains fassent des vidéos sur ce qui est disponible à l'écrit, même facilement.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.votrejournaliste.com
Nil a raison Smile D'ailleurs des études scientifiques réalisées dans le domaine du marketing ont mis tout ça en évidence à plusieurs reprises.

C'est vrai qu'en un sens,on s'en fout un peu si certains youtubers se contentent de transposer du textuel au visuel: ça restera toujours un plus pour les internautes.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.boite-aux-curiosites.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 5]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum