Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

parlons doctor who

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 parlons doctor who le Jeu 26 Fév - 20:09

alors, qui aime DW ?
et pourquoi ?

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: parlons doctor who le Jeu 26 Fév - 20:14

Ce n'est pas une surprise, je suis Whovian ! Pourquoi? Parce que cette série m'a apporté énormément de positif dans une période dans laquelle tout était sombre! Et pour moi, c'est un monument, et presque même une philosophie de vie ! Very Happy

Je suis plus calé en New-Who (à partir de 2005) par contre... m'en voulez pas!

Petite anecdote, pour l'épisode des 50 ans, ma copine et moi avons fait le déplacement jusqu'à Londres pour assister à la projection de l'épisode sur grand écran!

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: parlons doctor who le Jeu 26 Fév - 20:34

et bien moi j'ai découvert DW avec l'épisode spécial "titanic", avec david tennant.
je l'ai trouvé très bon, décalé, créatif, avec pleins de second degrés et bonnes idées !

j'ai du coup commencé la série du début. enfin, du début de 2005 !
et le coté kitch me faisais marrer, et à chaque épisode j'y trouvais de bonne idées !
parfois des idées importantes dans le scénario, et d'autres fois juste des petites idées rigolotes, mais toujours de bonne idées !!!
et puis évidemment, à force de voir des épisodes, on s'attache au personnage, l'univers prend de l'importance, et le fond (qui est en général assez soft) prend de l'ampleur au fil des épisodes.

et… c'est devenu une drogue… la saison 4 venait juste de sortir, et j'ai vu les 4 saisons en moins de 2 semaines je crois.
et après ? le manque !
c'est là me semble-t'il que j'ai commencé à regarder la "classic série", quand y en à plus, y en à encore !!! lol

et c'est certes rude à regarder… mais une fois qu'on à pris le coup, ça se laisse voir, et on peut y trouver encore pleins de bonne idées !!! de bon concepts, et des acteurs interressant !
et puis, y a tellement d'épisode à voir, qu'ont en à pour toute la vie !!!

et pour mon anecdote : on à écrit un scénario avec mon frère, d'un épisode de DW. pour faire une sorte d'hommage en vidéo ! (et j'ai fabriqué un tardis pour ça !!! enfin un demi-tardis plutôt...) mais bon, faut que je me bouge pour faire le storyboard !

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: parlons doctor who le Jeu 26 Fév - 21:25

Gull

avatar
Au bal masqué, ohé, ohé ! Elle danse, elle danse, elle danse au bal masqué
Allons-y!!!

Alors moi ma rencontre avec Doctor who n'est pas très ancienne. C'était en 2011 (je crois), j'étais tombé par hasard sur les derniers épisodes de Ten, celui sur Mars puis le double épisode ultime avec le Master.
Prenant la série comme ça de court, j'ai strictement rien compris.... Et pourtant j'ai été happé.
Un peu plus tard je me suis lancé, reprenant les épisodes de la saison 1 (euh, version 2005 hein, sinon j'y serais encore!).
Ten a donc été mon premier docteur, et reste mon préféré (enfin, était mon préféré car désormais 12 arrive à égalité).
J'ai eu plus de mal avec 11, sans doute à cause de la patte Moffat qui est extraordinaire, pleine de magie et de fantasy, mais qui a laissé moins de possibilité à 11 de prendre en épaisseur. Pourtant, 11 est un personnage qui évolue pas mal, surtout dans sa dernière saison. C'est un docteur que j'aime bien, mais j'ai l'impression que le "truc" ne s'est pas fait.
Tout au contraire, Capaldi, dès le départ, Bam, le coup de foudre. Avec lui c'est le doute permanent, l'instabilité. Il a un côté antipathique irrésistible. Le docteur aux qualités les plus détestables, et pourtant on ne peut que l'adorer. Et sa voix, j'adore!


"Listen"

Qu'est-ce que j'aime dans la série?

L'ensemble, l'ambiance, l’atmosphère. On passe du rire, au mystère, de l'irrationnelle à la logique la plus pure... Devant cette série, le cerveau ne peut faire que des grands 8.
Les idées, les concepts scénaristiques, les mises en scène...
Et c'est quand même l'une des rares séries live (peut-être la seule) où tout est permis en terme de cadre et d'histoire (ou tout cas selon les limites de l'univers de la série, mais qui ne cesse de recoudre ses limites): on y trouve tous les genres, les époques, les lieux.... Bref, chaque épisode est la promesse d'un voyage!

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: parlons doctor who le Jeu 26 Fév - 21:28

Gull, tu viens de mettre en toutes lettres le fond de ma pensée sur DW, et sur Capaldi !

Et je me permets de rajouter quelque chose dont on a pas encore parlé, la bande son de Murray Gold qui donne un supplément d'âme à cette série. Franchement, les thèmes de 10, 11 et 12 sont vraiment géniaux.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: parlons doctor who le Jeu 26 Fév - 21:54

BON BON BON BON,

Alors mon histoire avec Doctor Who commence avec CLASSIC who, j'étais TOUTE TOUTE TOUTE petite et je  zappais dans les chaîne de la parabole à la recherche de Bob l'Eponge en allemand ou encore de Scooby Doo en turque. Enfin, bon, je vois un titre bizarre et j'appuis, et là BAMMMM The Master, John PERTWEE  et tout et tout (faut pas oublier les Autons et leurs chapeaux de la mort qui tue pour cause de décès). Bon, les épisodes étant tous en anglais (moi du passé pas comprendre) et TOUS dans le mauvais ordre (un épisode en noir et blanc puis le 6ième docteur puis, le 4ième...) je comprenais rien mais ça me faisait marrer alors c'était un peu devenu le truc rigolo avec des effets spéciaux où tu vois le fil de pêche et des monstres vachement trop flippant.

Je me suis vraiment intéressée à Who quand j'ai commencé à regarder New Who, je crois que mon premier épisode c'était celui avec "Are you my mummy?" qui était vachement trop flippant aussi. Au début j'étais assez sceptique parce que bon pour moi c'était un peu un truc kitch avec sans doute une histoire mais où les éléments coïncidaient pas entre eux ( Let's just reverse the polarity and save the world...) Mais résultat j'ai super accroché par contre mon docteur préféré dans New Who c'est Nine, désolé. J'ai pas encore vu la saison 8 mais j'ai pas eu des retours supers positifs alors j'appréhende (Moffat m'a toujours fait super peur).

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: parlons doctor who le Jeu 26 Fév - 21:56

Ne serais ce que pour l'épisode "Listen"; il FAUT que tu voies la saison 8 Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: parlons doctor who le Jeu 26 Fév - 23:11

Ah désolé mais pour moi, le best episode de la saison 8, c'est flatline !!!
(Quelques incohérence qui m'ont gâché mon plaisir dans listen...)

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: parlons doctor who le Ven 27 Fév - 10:43

Moi j'ai eu un martelage d'un pote et de mon frère mon regarder la série. Alors un soir je tombe sur france 4 sur le double épisode final de la saison 4 (où tous les personnages se retrouvent), rien rien compris, mais malgré le coté kitch (qui me dérange pas car assumé) il y avait une sorte de souffle épique et une fraicheur assez sympathique. Mais bon, je suis quand meme resté un peu dehors et j'ai pas regardé en entier en me disant que prendre en cours c'était pas très bon (en fait si on peut, mais pas dans les season finale).

Du coup, j'ai profité de ma formidable capacité à pouvoir acheter un DVD sans le payer (je bosse en médiathèque et m'occupe de la musique, de la bd et du ciné) pour acheter la saison 1. Pour voir.

J'ai bien aimé, bien que en dent de scie. J'ai trouvé ça sympa, mais pas brillant non plus (à part effectivement "Are you my mummy?" brrr). Mais une fois la saison terminé et rendue à la médiathèque... Comme sylvain, une sensation de manque. Pas comme une série classique où on a juste envie de connaitre la suite, mais plus une ambiance, et une fraicheur qui avait mine de rien commencé à prendre une place dans ma vie. C'est la seule série qui m'a fait ça. Un truc dingue.

Du coup, j'ai regardé la saison 3 puis la 2 puis la 4. Tout simplement parce que sylvain n'avait pas sous le coude la saison 2, que j'avais commandé. Donc j'ai vu la saison 3 qu'il m'a passé (il manquait des épisodes), ensuite j'ai regardé la saison 2 de la médiathèque une fois recue, et enfin la 4. Puis une fois terminé, je n'ai pas tenu longtemps sans ma dose, la saison 5 n'ayant pas encore commencée. Du coup, j'ai racheté les 4 saisons en dvd et j'ai tout reregardé ! Et je me suis rendu compte qu'il manquait un épisode que je n'avais JAMAIS VU ! l'épisode spécial entre la saison 1 et la 2 ! Car il n'est pas sur les DVD ! Carrément honteux. De toute facon l'édition francaise est relativement honteuse sur pas mal de points (les titres qui changent entre le titre écrit sur l'écran et le nom donné sur le dvd, épisodes dans le désordre -corrigé depuis-, aucun bonus, pas de VO sur les 2 premières saisons (corrigé depuis), il manque tjrs cet épisode spécial, aucun moyen de saoir sur les 4 premieres saison si tel épisode est sur tel dvd avant de l'avoir lancé et de s'etre tapé le logo bbc et l'anim du menu, la saison 5 en bluray, mais pas les suivantes...).

Je connais très mal la séries classiques je connais plus ce que j'en ai lu que ce que j'en ai vu. Un peu du mal avec le rythme. Donc je donne l'ordre de mes doc préféré de new who : Tennant, Eccleston, Capaldi, Smtih. Le probleme de Smith et Capaldi, c'est Moffat. J'étais devenu fan de ce mec entre Sherlock et les épisodes qu'il avait écrit sur who (qui était tout simplement les meilleurs de tous les temps pour moi). Mais en tant que showrunner, c'est pas possible, j'ai bcp de mal avec ses façon de traiter les personnages, il faut qu'on accepte qu'il aient évolués hors champs (comme la relation amoureuse avec River, si les deux n'étaient pas de supers acteurs, on y croirait pas du tout un brin). C'est juste pas possible, quoi. Il a quand meme écrit de très bon épisodes en tant que show runner, mais la saison 7 était désastreuse pour moi. J'attendais la 8 avec grand espoir, et j'ai été à moitié satisfait. Le début de saison promettait bcp de choses qui n'ont pas été assumées jusqu'au bout, ou maladroitement (Pink). On sent bcp trop les ficelles chez moffat depuis quelque temps, il a perdu de l'inspiration, bcp trop de facilités (non mais ce season finale en bois). Et j'ai été très déçu de l'épisode spécial 50 ans pour les meme raison, bcp trop de promesses non tenues (pas de lien avec l'épisode précédent qui finissait en cul dans un endroit dont on ne sait pas comment ils sont sortis, des incohérences ou facilités a gogo, du fan service sympa mais parfois too much, la promesse de revivre des moments historiques de la saga ridiculisée... bref...)

En tout cas, ca reste LA série que je ne me lasse pas de revoir (sauf les saison 6 et 7 que je ne regarde pour ainsi dire jamais).


_________________

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: parlons doctor who le Ven 27 Fév - 21:10

Les thaumatropes a écrit:(sauf les saison 6 et 7 que je ne regarde pour ainsi dire jamais).

C'est bizarre ça, moi c'est pas du tout pareil, j'ai trouvé que la saison 6 était une des meilleurs de New Who, avec beaucoup d'histoire de début de recherche scénaristique avec PLEIN de potentiels mais que le dernier épisode avec toute la résolution des problème était le pire. Y'avait tellement de choses qui aurait pu être super bien travaillées et continuées mais on a eu le droit à une fin décevante. J'avais vu plein de théories sur des sites comme tumblr, où la résolution finale était vachement mieux faite.

Par contre la saison 7, je suis comme toi, je ne la regarde jamais, je ne sais même pas pourquoi, j'ail'impression que ce n'est plus trop le même univers qu'avec Tennant et Eccleston, pourtant c'est la même chose...

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: parlons doctor who le Ven 27 Fév - 21:13

Ben justement quand les promesses c'est du vent, ça gâche tout.
Elle est pas mauvaise la 6, juste qu'on a l'impression de perdre son temps.


_________________

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: parlons doctor who le Ven 27 Fév - 22:01

Gull

avatar
Au bal masqué, ohé, ohé ! Elle danse, elle danse, elle danse au bal masqué
Je suis d'accord, le début de la saison 6 était incroyable, ça annoncé une fin sublime.... et ben non. J'ai ressenti la même chose à la fin de la saison 8, j'ai adoré la saison 8, mais le double épisode final...pffff Pourtant tout était là, le retour de vous savez qui (no spoiler), l'idée d'une sauvegarde post-mortem (concept déjà utilisé par Moffat lui-même dans la saison 4 avec l'épisode où apparait River pour la première fois), un doctor président du monde.... Et pourtant, non, malgré de bons moments, j'ai trouvé que ça n'allait pas.
Moffat a des idées de génie, mais ils ne les mènent pas jusqu'au bout dans une saison (contrairement à la saison 5 qui pour le coup était bien pensé, même si il y a quand même de grosses ficelles qui gâchent un peu l'ensemble).

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: parlons doctor who le Ven 27 Fév - 22:03

Tout à fait d'accord.


_________________

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: parlons doctor who le Sam 28 Fév - 12:00

Je rejoins Imperatrix pour le coup, j'ai adoré la saison 6. Certes, il faut accrocher au style Moffat, et à l'époque j'en étais un inconditionnel. J'ai trouvé l'arc narratif tellement original qu'il m'en a fait oublier toutes les incohérences, et franchement, THE QUESTION THAT MUST NEVER BE ANSWERED, ça me fout des frissons quoi.

Après la saison 7, comme vous tous, ça a été une énorme déception, Moffat fatiguait et a offert des épisodes à qualité vraiment variable :/ Mais la saison 8 est venue rattraper ça; malgré un épisode de noël que je considère carrément raté.

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: parlons doctor who le Sam 28 Fév - 13:37

Mais pareil j'étais un inconditionnel, j'avais trouvé la s05 moyenne mais je me disais qu'il lui fallait du temps pour se mettre dans le bain. L'ouverture de la saison 6 est extra, plein de choses énormes mises en place et tout... La question qui doit rester sans reponse en fin de saison au final c'est une idée géniale et fascinante, mais c'est le genre de truc qui a commencé a me saoulé chez Moffat, il nous fais miroiter des choses incroyable (la mort du docteur en est une) pour les resoudre de maniere attendue ou baclée, disont décevantes. Le probleme quand tu créé de la fascination, c'est qu'il faut derrière que la solution soit aussi épatant sinon c'est du vent, on se dit "tout ca pour ca". Et pour moi la saison 6 c'est ça, elle est tres bonne en matière de rythme et de questions posés, mais voilà.
Je n'aime pas trop le double épisode de la chair vivante (bonnes idéés, mais 2 episodes c trop long), l'épisode de gaiman est pleins de binnes choses, mais trop de choses il fait un peu foutraque et sa resolution est banale. J'aime bcp la retraite du démon, mais Je deteste Lets kill hitler, c'est tout ce que je n'aime pas chez moffat, un coté hyper stylé pour faire cool et faire oublier les facilités et incohérences (en plus il gache tout le potentiel des regenerations de melody pond, c'est naze), mais au fond il n'a aucune idée dans ce scenar si ce n'est le robot humanoide controlé par des humains reduits... C'est rigolo mais ça arrive comme un cheveux sur la soupe on ne comprend pas quel est leur but exact, pour quelle organisation ils travaillent (on n'en a jamais parlé et on n'en a plus du tout entendu parlé par la suite à part pour résoudre l'intrigue du fil rouge. En fait ca a été placé là que pour cette résolution, la ficelle est tellement énorme et mal fagocitée...)... Bref je deteste cet épisode.
L'episode d'après, pouf, on va vivre une aventure tranquillou bilou, sourire au levre, on s'éclate, c'est pas comme si il y avait un bébé a sauver, non non non lol
J'aime bcp la fille qui attendait, mais le complexe divin est insipide.
La tournée d'adieux est marrant mais moins bon que le locataire (memes persos, meme scenariste, saison 5). Et le final est décevant.
La saison 6 est pleine de qualité, mais trop de choses le reste en travers de la gorge.
C'est vrai que lepisode de noel de la saison 8 est gaché lui aussi. Tout comme le season finale selon moi, je n'ai jamais vu autant de facilités dans un meme episode de DW, et en plus il est meme pas épique...


_________________

Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: parlons doctor who le Sam 28 Fév - 13:39

J'avais trouvé cet article dort interressant concernant les défault moffatiens :

Les 5 failles du showrunner Steven Moffat


_________________

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: parlons doctor who le Sam 28 Fév - 13:56

Je suis complètement d'accord avec toi sur tous les points que tu viens de citer, objectivement, y'a des faiblesses. Je suis aussi d"accord avec cet article tout ce qui y est mentionné est vrai. Mais chez moi, la magie opère 70% des cas.
Néanmoins, je trouve qu'il est temps pour Moffat de tirer sa révérence. Il est arrivé au bout de son potentiel créatif selon moi. Quand je compare les épisodes comme celui chez madame de Pompadour dans la saison 2 avec n'importe lequel de ces derniers épisodes, l'écart qualitatif se fait sentir.
Le season finale de la saison 8 est sympa pour le personnage de Missy, superbement incarné, mais c'est vrai que y'a énormément de facilités comme tu le dis. ça ne m'a pas empêché de passer un très bon moment devant ces épisodes! Et Capaldi est juste brillant dans la rôle. Et son discours final ( "I am an idiot!") est juste superbe. C'est pour des moments comme ceux là que je regarde cette magnifique série !

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: parlons doctor who le Sam 28 Fév - 14:16

Oui capaldi est génial, j'adore !
J'ai pas trop aimé le discours, car ce n'est pas ma vision du docteur qu'il soit idiot, justement. Et il le semble un peu trop souvent à coté de Clara... Je n'ai pas aimé que les notes d'espoir du debut de saison avec cette introspection et ce questionnement "suis-je quelqu'un de bon ?" N'aient en réalité misent en place QUE pour ce final (qui en plus ne fonctionne pas puisqu'on n'a aucun doute sur le choix final du docteur). J'aimais bien l'idée d'un docteur plus torturé, mais au final de cette saison 8, smith semblait plus torturé que capaldi dans l'écriture... bref encore une fois, un énorme potentiel gâché, j'en ai un peu assez qu'on nous fasse miroiter des merveilles pour nous offrir du vent...
Et oui. moffat s'épuise, meme sur sherlock je trouve. Faudrait qu'il se consacre qu'à une seule de ces séries et qu'il arrete ses histoires de fils rouges trop dense qui ne collent pas au principe de la série d'avoir un scenariste different par épisode et de partir à chaque fois sur differents sujets-époques-ambiances... Parce que pour ce qui est de tirer sa révérence sur DW, il a dit que ce serait pas demain la veille...


_________________

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: parlons doctor who le Sam 28 Fév - 14:25

Je trouve que le mot "idiot" n'est pas à prendre au sens premier. Je pense que ça veut dire qu'il ne se prend pas pour ce un dieu, ni pour un guerrier ou un président. C'est un discours d'humilité, un discours dans lequel il s'affirme tel qu'il est, avec ses défauts et ses qualités, ses failles, ses peurs les plus vieilles et intimes. Je ne pense pas que le questionnement "suis je un homme bon?" est passé à la trappe, au contraire, à travers des épisodes comme Listen, Into The Dalek, Robots of Sherwood, The Caretaker ou encore l'excellent Flatline, son introspection avance. Non, la vraie arnaque de la saison 8, c'est In The Forest of the Night. Un vrai filler sans intérêt selon moi; si ce n'est celui de bien rapprocher Clara et Dany.
En effet, on passe d'un Smith torturé à un Capaldi dérangé, plus sombre, mal à l'aise avec ce qu'il est et ce qu'il peut devenir; qui au final devient un Doctor qui s'aime, tout simplement. Et cette thérapie est orchestrée par Missy qui, au lieu de l'enfoncer, lui permet de se relever.
Et le personnage de Clara prend enfin de l'épaisseur, et ça, ça fait du bien !

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: parlons doctor who le Sam 28 Fév - 17:41

J'avoue ne pas me souvenir assez du discours final pour pouvoir répondre à ca :-)
Neanmoins à propos du "suis-je un homme bon?" Oui c'est soit disant une sorte de thérapie, mais justement c'est une arnaque, où est l'approfondissement minimum nécessaire à toute thérapie ? On nous force encore à accepter quelque chose d'énorme qu'on nous à a peine suggéré à travers une phrase disséminée par ci par là, comme l'histoire d'amour de River. C'est quand meme sur ce questionnement que TOUTE la saison est basée, pour pouvoir rendre le final puissant et cohérent, mais c'est tellement tout juste esquissé et suggéré dans les épisodes (et surtout au tout début de la saison poiur etre ensuite oublié, dans caretaker et flatline c'est présent mais indirectement, pas plus que dans un episode de tennant ou de smith) si tu base ton structure narrative dessus bordel, faut mettre les bouchées doubles !


_________________

Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: parlons doctor who le Sam 28 Fév - 17:48

il ne faut pas oublier que le show doit répondre à de nombreux critères: être familial, avant tout divertissant, compréhensible par tous et aussi, chaque épisode doit être compris indépendamment les uns des autres... et offrir leur propre morale!
Je pense que RTD aurait tout autant privilégié ces aspects à l'aspect psychologique.

Voir le profil de l'utilisateur

22 Re: parlons doctor who le Sam 28 Fév - 20:56

Non mais comme dit dans l'article RTD retouchait une très grande partie des scénarios reçu pour les rendre cohérent, adapter le ton etc. Moffat le fait bcp moins alors qu'il a augmenté le lien entre les épisodes. C'est un contre-sens...
Moffat est très mauvais pour tout ce qui est "humain", émotion, psychologie, évolution, relations. Ça se limite à des idées, des concepts qu'il faut que le spectateur accepte plutôt que de faire en sorte que ça coule de source par l'écriture. RTD était bien meilleur pour ça. Après Moffat à d'autres qualité. Mais quoi qu'il en dise il semble que Moffat et Davies ont toujours été en rivalité.
RTD avait donné à moffat le sujet de madame de pompadour sans aucune autre indication car il savait que Moffat détestait les récits historiques. Et moffat pour pas perdre la face à dit "ok pas de problème ", alors qu'il ne savait même pas qui c'était ! Lol
Moffat à totalement effacé tous les personnages créés sous l'ère RTD, sauf les créatures qu'il a lui-même créé, comme les anges. Exit les ood par ex et sauf Rose et ten revenus pour les 50 ans pour les fans, il a "corrigé" l'élément le plus énorme apporté par cette ère (le timeclock de gallifrey), il prend à contre pied tout l'aspect rétro kitch, refait le generique la musique... Lorsque RTD realise le tour de force d'écrire un épisode quasiment sans docteur (L.I.N.D.A., saison 2), il fait de même saison 3 (blink)... Quand on y réfléchit c'est assez rigolo.
Bref. Sinon j'ai trouvé ça. Trop fun:


_________________

Voir le profil de l'utilisateur

23 Re: parlons doctor who le Dim 1 Mar - 12:06

Les thaumatropes a écrit: sauf Rose et ten revenus pour les 50 ans pour les fans,

tu veut cette "intelligence" qui décide de prendre l'apparence de rose.
et non pas rose, c'est différent !
on à pas le même perso, juste la même actrice.

j'en profite pour détourner le débat (enfin… pas tant que ça…)
et parler de ma vision de l'épisode spécial 50 ans.
enfin… je vais m'axer sur le coté fan service, qui pour moi est du "faux" fan service.
je m'explique :

exemple 1 : le générique de début.
il ont repris le générique de 1963, image et son, qui est donc le tout premier générique de doctor who.
c'est donc du fan service.
mais il est coupé en plein milieu…
donc plaisir de fan gaché…
c'est donc du fan service tronqué !

exemple 2 : justement le personnage de Rose Tyler, comme je l'ai dit plus haut, ce n'est pas Rose Tyler, mais une matérialisation du "moment". donc on a rose, ce qui est un fan service. mais on à pas vraiment rose, donc fan service tronqué !

exemple 3 : david tennant !
on à droit au retour de david tenant, (2ème docteur préféré des fans) mais honnêtement, il sert un peu à rien dans le scénario… à part à faire des dialogue rigolo avec matt smith… car il ne fait pas évoluer l'histoire, ce n'est pas lui qui à les bonnes idées, c'est toujours matt smith, clara, ou john hurt, qui ont été "créé" par moffat. donc david tenant = fan service, mais il sert un peu à rien = fan service tronqué !

exemple 4 : tom baker.
pour ceux qui ne le savent pas, tom baker est le 4ème acteurs à avoir endossé le rôle du docteur. et il est classé premier doctor préféré des fans, toutes époques confondu !
(sachant que la majorité des fans ne connaissent que la new série, ça vous donne une idée du nombre de vote "énorme" qu'il peut avoir !!!)
et donc quel acteur de la série classic ils ont choisi pour faire une apparition dans l'épisode spécial 50 ans ??? vous n'avez pas deviné ?
tom baker évidemment, qui joue le rôle du commissaire priseur à la fin.
qui plus est le personnage de la scientifique qui bosse pour unit, porte la même écharpe.
donc double fan service, apparition de tom baker+l'écharpe.
mais rien du tout pour les 8 autres acteurs ayant incarner le docteur dans la série classic. (sachant qu'au lieu de mettre l'écharpe, ils auraient pu mettre d'autre "vêtements" faisant penser à d'autre version du docteur, mais non, is sont resté sur tom baker qui est le plus célèbre et le plus apprécié). qui plus est le dialogue de tom baker est totalement incohérent… il à certes un coté poétique… mais bon…
du coup, tom baker = fan service. mais oublie du reste des docteurs = fan service tronqué !

example 5 : les ennemis.
alors les zigons n'était jusque là apparus que dans la série classique, donc fan service.
mais sachant que les daleks, et les cybermens existait déjà lors de la période du premier docteur (william hartnell), il aurait semblé judicieux de les mettrent comme ennemis principal.
et ils ont mis des daleks quand même, mais, tout comme david tennant, il ne servent à quasi-rien, donc fan service tronqué !

bon je pense que vous avez saisis ma vision des choses.
j'aurai préféré zéro fan service, plutôt que ceux qu'ils ont fait…

et entre cet épisode, et les saison qu'il à dirigé en tant que showrunner, cela me donne une vision de moffat un peu étrange… à la fois il semble aimer la série classic, et à la fois il semble ne pas la connaitre, voire même, faire comme si elle n'existait pas…
tout en y faisant de temps à autre référence… ( ex : les siluriens, ou encore le valeyard etc… ) c'est vraiment bizarre...

Voir le profil de l'utilisateur

24 Re: parlons doctor who le Dim 1 Mar - 12:26

Bon a la base c'etait un sujet pour dire notre amour de la serie et on la demonte (mais si on est decu, c'est parce qu'on l'aime!)

Donc revenons au positif.
Quel sont vos episodes préférés par saison de new who ?

(Sinon au fait, sur notre chaine on a fait des vlogs tout le long de la saison 8, si le coeur vous en dis)


_________________

Voir le profil de l'utilisateur

25 Re: parlons doctor who le Dim 1 Mar - 15:03

par saison depuis 1963 ? Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum